Le projet Mutant

2013-2015 / Le projet Mutants  // Résistance. Etape 2. Aimer ou pas.

 

LES MUTANTS – Le spectacle // 19 et 20 septembre 2015

INVITATION 
La Compagnie Mage ta tête, le Collectif 12 et tous les acteurs sont heureux de vous inviter aux deux représentations exceptionnelles de

LES MUTANTS // Au Collectif 12

Le samedi 19 septembre à 18 h // Le dimanche 20 septembre à 16 h 

Durée 1h30
Entrée libre // Réservation Indispensable au 01 30 33 22 65 ou contact@collectif12.org

collectif12_lesmutants_maquette_danse-1200x675Mon cœur
Je n’entends plus que toi
Il y a plus rien autour de moi
Qu’est-ce qui m’arrive ?
Arrête
Arrête de battre aussi fort
Arrête de me faire rougir
Arrête de t’emporter
Pourquoi tu fais ça ?
Pourquoi tu joues avec moi ?
Tu nous tiens en vie mais nous détruit petit à petit ?

Les Mutants ce sont des adolescents qui interprètent, dansent et chantent leurs propres paroles sur scène.

Mise en scène, Elsa Ménard // Chorégraphie, Pauline Tremblay // Compositeur, Malik Soarès // Lumière, Laurent Vergnaud
Travail des chœurs: Myriam Krivine // Et la participation de Stephane Gombert, sonographe

Collectif 12 – 174 boulevard du Maréchal Juin // 78200 Mantes la jolie

Co-production Compagnie Mange ta tête, Collectif 12. Avec le soutien de la Fondation de France . Avec l’aide d’Arcadi Ile de France. En partenariat avec Le Chaplin.

Les Mutants / Résistances. Etape 2. Aimer ou pas.

Sans titrePorté par la Compagnie Mange ta tête et le Collectif 12 de Mantes-la-Jolie, le projet Mutants aboutira à la création d’un spectacle écrit, joué, chanté et dansé par des adolescents de 12 à 16 ans. `A partir des bouleversements que les adolescents traversent le projet se développe sur deux années scolaires afin d’initier les participants aux métiers du spectacle vivant et en les associant pleinement à toutes les étapes de la réalisation.
Depuis mars 2011, Elsa Ménard s’est engagée dans une réflexion sur la notion de résistance. Jusqu’en septembre 2017 ce projet d’écriture pluridisciplinaire nourri – entre autres – des pensées philosophiques de Gilles Deleuze et Henri Van Lier se développe en 4 volets sur plusieurs saisons. Créé en décembre 2012 le premier volet : Etre Debout. Parler, consacré à l’enfance a donné lieu à une série d’ateliers culturels et d’interviews élaborés à partir d’un questionnaire, menés notamment auprès d’enfants de 4 à 12 ans. Le deuxième volet, Aimer.ou Pas. interrogera –  via un spectacle musical – les résistances à l’œuvre dans l’adolescence – Le projet Mutants en est la première partie.

Elsa Ménard a souhaité travailler avec des adolescents par le prisme du même questionnaire pour les accompagner dans leur réflexion. Dans un monde en pleine mutation, quel regard ces adolescents portent-ils sur eux-mêmes ? Comment les accompagner dans une prise de parole sur leurs problématiques ? Tout en les initiant au travail d’acteur, la compagnie leur propose des outils d’écriture afin qu’ils soient en mesure de dire pleinement ce qu’ils ressentent de leur « crise d’adolescence » et d’un monde lui-même « en crise ». La traversée de ce questionnaire, qui aborde diverses notions comme le Choix, l’Obligation, la Mort, les Super-héros, l’Amour et dont les réponses sont entièrement retranscrites, servira de base pour leur écriture des Mutants.

Le recrutement des participants s’est fait sur l’ensemble du territoire de la Communauté d’Agglomération de Mantes en Yvelines. Nous avons constitué un groupe d’adolescents, vivant sur un même secteur ou quartier sans pour autant se connaître. Il s’agit de créer un espace commun hors-scolaire où peuvent s’interroger librement les adolescents sur leur parcours, les bouleversements qui les traversent et le partage de leurs expériences. Des répétitions hebdomadaires encadrées par des artistes, auteur, comédiens, danseur, maitre de chant, musicien, leurs permettent de s’approprier des outils d’écriture et de travail de plateau. Des rencontres avec des professionnels leur permettent de s’initier aux différents métiers du spectacle vivant. Un parcours culturel leur permet de découvrir l’histoire des arts dans ses évolutions les plus récentes Enfin, certains ateliers seront dédiés, en présence d’un professeur de philosophie, à une réflexion plus approfondie des thèmes rencontrés au cours du travail.

Il s’agit également d’une transmission, de la part des différents intervenants qui sont tous des artistes, de leurs méthodes de travail. Elsa Ménard

L’exposition multimédia interactive  // Le temps de l’art // le questionnaire comme geste artistique

Sur l’invitation de l’Espace Culturel Multimédia le Chaplin de Mantes la Jolie, partenaire du projet, Elsa Ménard se voit confier l’organisation d’une exposition qui témoignera de la traversée par les adolescents de leur expérience et abordera plus globalement la pédagogie de l’art, le travail de l’auteure et l’ensemble des interviews lié à Résistances.

Des documents d’archives vidéo, photo et sonore; témoignants de l’expérience des adolescents / La projection d’un montage des Interviews / Une cabine de vidéomaton interactive.IMG_0057

En proposant aux visiteurs de se prêter au questionnaire, par le media d’une cabine de vidéomaton interactive, Elsa Ménard souhaite transmettre le temps comme geste artistique. Ce temps leur est imposé lors des interviews filmées qu’elle mène depuis avril 2012, ne serait-ce que par un temps de réponse en dehors des formats habituels, ce temps qu’ils s’approprieront alors  de manière autonome, lors de leur passage dans ce vidéomaton, où leur sera proposé un questionnaire, différent de celui de Résistances, abordant le rêve, la croyance, l’utilité de l’art… Ce temps est aussi chronologique, les participants au questionnaire le traversent plusieurs fois, en répondant d’abord au présent puis en se projetant, dans leur enfance et pour les adolescents dans un âge qu’ils considèrent être celui des adultes. Le montage, en vertige, de ces multiples traversées se pense comme un hommage rejoignant le corpus de Résistance, ou comment, de l’enfance à l’âge adulte, un Homme choisit de résister, ou pas.

Cette cabine, spécialement conçue pour cette expérience, sera itinérante sur le territoire de la Communauté d’agglomération de Mantes en Yvelines dans les lieux partenaires du projet durant la saison 2014-2015.

Les interviewés répondent plus ou moins vite et moi je n’enchaîne pas tout de suite c’est gênant pour eux au début mais ensuite c’est comme un massage de la tête reposant et doux  » un temps pour soi  » pour plonger, provoquer une mise en abîme du multiple en soi et c’est ça, bien sûr, qui donne tous ces moments adorables de silences, de regards, de perditions… le challenge c’est d’intégrer ça dans une cabine interactive pour qu’ils ne puissent pas passer trop vite d’une question à l’autre, le contraire d’un quizz ou des qcm de l’école. Elsa Ménard

La journée de rencontre sur la pédagogie de l’art // Le temps de l’art // à quoi ça sert un artiste ?

Il s’agit pour tous les partenaires du projet et ses intervenants, de partager nos expériences et mettre en commun nos ressources afin d’élaborer une expérience nouvelle : notamment sur la durée du projet et par son contenu: Le projet Mutant se veut un lieu possible, au moment de la refonte du système éducatif, d’un laboratoire au long cours où les adolescents et leurs parents sont invités à partager une réflexion plus globale de la compagnie sur une pédagogie de l’art

La journée de rencontre s’inscrira dans une transmission de cette expérience collective. Elle sera construite dans la continuité de l’exposition et s’ouvrira par une projection des interviews du videomaton filmées dans la cabine interactive, où les questions proposées aux visiteurs porteront sur le temps, l’utilité de l’art, le cadre du rêve, la croyance… Les actions artistiques, sont un des socle des politiques culturelles. Lien entre les artistes et les territoires, elles s’appuient sur des synergies profondes entre différents acteurs du secteur culturel, politique, sociale. Cette journée sera l’occasion d’une rencontre ouverte afin de partager nos ressources et expériences et réaffirmer l’importance de ces actions aussi bien du côté des publics que des artistes.

2014©Jean-Claude Coutausse

Quelle est la différence entre un artiste et un enseignant, l’artiste est-il censé éduquer ? Quelle place pour la création en milieu scolaire ? Pourquoi un artiste éprouve le besoin d’enseigner ? Comment sa participation à des actions artistiques nourrit-elle son travail de créateur ? Quelles sont ses responsabilité en tant qu’artiste ? Autant de questions à élaborer durant la prochaine année dont la répartition et la mise en abîme seront confiées à Anne Lamalle, créatrice du Centre de ressources du musée du Louvre-Lens et présidente de la compagnie.

Apprendre c’est s’autoriser à être multiple. Elsa Ménard


Les intervenants du projet

Elsa Ménard, auteure, comédienne et metteur en scène

Pauline Tremblay, danseuse-performeuse, en master art-thérapie à Paris 5.

Malik Soarès, auteur,compositeur.

Le parcours culturel

Anne Lamalle, présidente de la compagnie, créatrice du Centre de ressources  – musée du Louvre-Lens

Camille Bonnet, historienne de l’art, muséologue

L’exposition

Anne Lamalle, présidente de la compagnie, créatrice du Centre de ressources – musée du Louvre-Lens.

Camille Bonnet, historienne de l’art, muséologue

Coordinatrice Arts Visuel : Leïla Mahfouf / responsable Art Visuel / ECM Le Chaplin

Coordinateur audiovisuel  : Pauolo Lousao / responsable du Pôle Audiovisuel  / ECM Le Chaplin

Nina Bello  / Chargée de production

La journée de rencontre

Anne Lamalle, présidente de la compagnie, créatrice du Centre de ressources –  musée du Louvre-Lens.

Camille Bonnet, historienne de l’art, muséologue

Les partenaires du projet

Le Collectif 12 de Mantes-la-Jolie

La Fondation de France

Arcadi Ile de France.

L’Espace Culturel Multimédia, Le Chaplin, soutien logistique et ingénierie en multimédia, exposition et installation vidéos en parallèle de la création.

Le JTM, Journal du Mantois, mise en place d’une chronique tout au long de l’année 2015, en vue de la création du spectacle.

Contact Administration : Elodie  / 06 74 97 26 44

les mutants

Je marche vers la phase adulte…. / Brandon Mbembe, Mutants, 18 ans

logoarcadilogo_ecmlechaplin-rvb

logofondationde france

logoC12